mardi 31 mai 2011

[Anime] Bakuman.

2 commentaires

Bon, je ne sais pas trop ce que signifie le titre pour l'instant. Mais comme la saison 1 ne couvre que les 4 premiers tomes de la série, je me dis qu'on le saura sans doute avant la fin! En attendant, Bakuman. est un animé de 25 épisodes issu du manga du même nom et créé par les mêmes auteurs que Death Note. Le saison 2 est prévu pour l'automne prochain et j'ai déjà hâte qu'elle débarque!!! J'ai vraiment adoré cet anime qui nous montre le quotidien de deux adolescents qui rêvent de devenir mangaka, des personnes qui les encouragent et les soutiennent, de leurs rivaux, de leurs contacts professionnels... On en apprend beaucoup sur l'univers du manga, les étapes et les difficultés avant la publications, c'est vraiment très intéressant de voir tout le travail qu'il y a derrière ces pages qu'on lit en quelques minutes et qu'on se procure pour quelques euros...

Moritaka Mashiro est un collégien passionné par les manga et très doué en dessin. Mais persuadé que son oncle, mangaka, s'est suicidé suite au manque de succès, il souhaite mener une vie normale. C'est sans compter sur l'intervention d'Akito Takagi, premier de sa classe, qui rêve de devenir mangaka et qui lui propose de s'associer à lui afin qu'ils réalisent ensemble un manga. Car si ce dernier a du talent pour inventer des scénarios, ses capacités en dessin sont très limitées. Bien que réticent au début, Mashiro fini par accepter en apprenant qu'Azuki, la fille qu'il aime, souhaite devenir seiyu. Il lui fait la promesse d'écrire un manga à succès où elle pourra doubler l'héroïne lors de son adaptation en animé et lui demande de l'épouser quand il aura réussi. Elle accepte à condition qu'ils ne se voient pas avant d'avoir chacun réalisé leur rêve...

Mais en plus de cet aspect très instructif, on a droit à deux personnages principaux que j'aime beaucoup, Mashiro (appelé Saiko) et Takagi (appelé Shuujin), qui sont prêts à tout pour réaliser leurs rêves et qui ne se laissent pas abattre par tous les obstacles qui se mettent sur leur chemin vers la publication de leur manga! Je ne saurais pas dire lequel des deux je préfère car finalement, ils sont très complémentaires. Différents dans leurs façons d'agir et d'appréhender les choses, ils arrivent tout de même à se comprendre et reste vraiment indissociable. Les personnages secondaires sont également très bien! Azuki, la fille dont Saiko est amoureux, est censée être une des plus importantes et pourtant, elle reste très effacée tout au long de l'histoire. Mais j'aime beaucoup Miyoshi, j'crois que c'est parce qu'elle me ressemble un peu (niveau caractère, parce que physiquement, elle ressemble plus à Risa de Lovely Complex)! Un de mes personnages secondaires préféré est Niizuma Eiji, complètement farfelu mais je l'adore! J'aime beaucoup Fukuda aussi! Puis il y a toute une ribambelle de personnage qui arrive plus tard mais que je ne vais pas citer ici pour éviter les spoils!

Saiko et Miho

Ce que j'ai aussi adoré dans Bakuman. ce sont les innombrables références aux mangas, Dragon Ball, Naruto, Bleach, One Piece, To Love Ru... On a même droit à une apparition de Hyde dans l'anime! Ça rend l'histoire bien plus crédible, on a vraiment l'impression que Saiko et Shuujin vivent dans le même monde que nous, qu'ils sont réels. Du coup, j'avais presque envie de pouvoir aller au magasin me procurer les manga qu'ils imaginent! Enfin, techniquement parlant, rien à redire. Le style graphique est du même niveau que Death Note, les personnages principaux sont stylés, les très secondaires un peu moins mais ils restent attachants. L'animation est bonne et les musiques sympa. J'adore l'opening même s'il fait très shoujo, le premier ending est sympa, le deuxième j'aime moins. Bref, la saison 2, VITE!!!

Niizuma Eiji
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 22 mai 2011

Le voleur d'ombres - Marc Levy

4 commentaires
Le Voleur d'ombres
(Paru le 17 Juin 2010)

Auteur : Marc Levy
Genres : Contemporain, Romance, Français
Editions : Pocket
Nombre de pages : 304
Prix : 6,84€ sur Amazon

Les retards de train, c'est ennuyeux... Mais parfois, on en vient à faire des achats qu'on ne regrette pas. C'est ainsi que pendant les presque 2h où je suis restée bloquée en gare de Toulouse Matabiau, j'ai erré dans les rayons du "Point Relais" où je suis tombée sur ce roman de Marc Levy, "Le voleur d'ombres". J'ai trouvé la couverture toute mignonne, le titre accrocheur et le synopsis intriguant. Je l'ai acheté, et je l'ai lu en quelques heures partagées entre l'aller et le retour. J'ai aimé. C'est un livre plein d'émotions et de poésie, rempli de la naïveté de l'enfance qu'on perd à l'âge adulte, rempli d'amour sous toutes ses formes, et d'amitié aussi. C'est aussi un livre sur la vie, sur ce qu'on traverse et ce à côté de quoi on passe, ce qu'on voudrait vivre et la réalité à laquelle on est confronté. Alors oui, l'histoire est peut-être peu crédible mais de temps en temps, il est agréable de s'évader le temps de quelques pages et de croire l'incroyable. En somme, "Le voleur d'ombres" est un livre que je recommande à tous les grands rêveurs qui ont gardé une part de leur enfance quelques part et qui sauront apprécié la douceur de ces quelques pages...

"Mon père disait qu'il ne faut jamais comparer les gens, chaque personne est différente, l'important est de trouver la différence qui vous convient le mieux. Cléa était ma différence."

Et si l'adulte que vous êtes devenu rencontrait l'enfant que vous étiez ?

 Enfant, il vole les ombres de ceux qu'il croise... et chacune de ces ombres lui confie un secret. Malgré lui, il entend les rêves, les espoirs et les chagrins de ceux qu'il aime. Que faire de cet étrange pouvoir... ? Quelques années plus tard, le « voleur d'ombres » est devenu étudiant en médecine... Est-il encore capable de deviner ce qui pourrait rentre heureux ses proches, comme Sophie avec laquelle il étudie la médecine, ou Luc, son meilleur ami, qui voudrait changer de vie ? Et lui, sait-il où le bonheur l'attend ? Amour d'une mère. Inoubliable premier amour. Amour qui s'achève... Amitié longue comme la vie... Le voleur d'ombres est une histoire d'amour au pluriel.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 10 mai 2011

[Anime] Fushigi no Umi no Nadia

2 commentaires

Ça faisait un moment que j'avais envie de revoir cet anime de mon enfance! J'me rappelle que j'adorais tellement à l'époque que j'avais appelé mon chien Attila, comme le lionceau blanc de Nadia (en VF). Et finalement, en revoyant l'intégralité des 39 épisodes (en VO, et sans la censure), j'me suis rendu compte que je devais avoir des souvenirs des.. 6 premiers épisodes! Je ne pensais pas que l'histoire allait si vite, ni qu'il se passait autant de choses. Et finalement, c'était encore mieux que dans mes souvenirs! Et je pense que la VO y est pour beaucoup parce que si y a bien une VF râtée c'est celle-là... Déjà, je ne comprends pas pourquoi ils ont changé les noms de certains personnages. A l'époque, j'me rappelle qu'il n'y avait jamais de noms Japonais en Français, mais dans "Fushigi no Umi no Nadia", les noms en VO ne sont pas japonais! Alors pourquoi King s'appelle Attila? Pourquoi Hanson et Sanson s'appellent Caïus et Titus? Pourquoi Gargoyle s'appelle Argon? Mystère! Bon OK, ça change rien à l'histoire mais j'trouve ça débile ^^' Tout comme la censure faites sur l'anime alors qu'on ne voit RIEN! (A part peut-être la scène ou Nadia se jette nue dans les bras de Jean et encore...) Et puis les voix! Les pires sont sans doute celles de Sanson et Hanson! En français, ils ont des voix de débiles, du coup on ne les prend JAMAIS au sérieux alors qu'en vérité, ils jouent un rôle vraiment important malgré leurs maladresses. Sans parler de la voix du Capitaine Némo, j'ai juste envie de dire OMFG, il a un balai dans le cul?! Bref.. Tout ça pour dire "Fushigi no Umi no Nadia", oui MAIS en VO et UNIQUEMENT EN VO!

Nous sommes donc en 1889 à l'exposition universelle de Paris où Jean, un tout jeune inventeur, vient présenter son avion. Il y croise une jeune trapéziste du nom de Nadia accompagnée de King, son lionceau, qui est poursuivie par trois brigands qui en veulent à son pendentif appelé l'Eau Bleue. Jean aide Nadia à leur échapper et lui promet de tout faire pour l'emmener en Afrique où elle pense retrouver sa famille. Mais les évènements vont emmener les deux enfants à bord du Nautilus, un sous-marin à la technologie ultra-avancée, où ils feront la connaissance du Capitaine Némo. Mais ils découvriront également l'existence de Neo-Atlantis, une organisation dont le but est d'asservir les humains à l'aide d'une technologie similaire à celle du Nautilus. Nadia, qui semble être liée à tout ça, découvrira-t-elle ses origines ainsi que le secret que renferme son pendentif dont tout le monde veut s'emparer?

Côté scénario, parce que c'est LE point fort de "Fushigi no Umi no Nadia", il faut savoir qu'il a été fondé sur un scénario écrit par Hayao Miyazaki en 1970 qui s'appelait "Autour du monde, sous la mer", lui-même inspiré de l'oeuvre de Jules Verne, qui a également servi de base au très célèbre "Le Château dans le Ciel". Malgré un humour omniprésent grâce à des personnages hauts en couleurs (Grandis, Hanson, Sanson, Marie, King, et même la relation entre Nadia et Jean), les thèmes abordés sont très sombres et profonds. Et, alors que l'anime commence de façon assez naïve et enfantine, plus on avance dans l'histoire plus elle devient intéressante. Ainsi, on peut voir la technologie se confronter à la religion et aux idéologies, le tout provoquant des guerres, la destruction, la mort, la soif de pouvoir, la dictature, et des thèmes plus improbables comme les extra-terrestres. Enfin, tout a une source d'inspiration provenant de la mythologie (l'Atlantide, la Tour de Babel, Yggdrasil...) ou de la religion, mais de la science (le chaînon manquant, la vie ailleurs que sur Terre...), de la philosophie, de l'art, de l'Histoire, de la géographie ou encore de la littérature... C'est tellement riche en tout ça que c'est difficile d'en parler. Je pense qu'il faut vraiment le voir pour apprécier et comprendre la richesse et même la profondeur du scénario (A part peut-etre dans la dizaine d'épisodes qui se passe sur "L'île de Lincoln", c'est à dire des épisodes 23 à 31, où on voit que ça a juste été ajouté pour pseudo-satisfaire les fans avec un nombre d'épisodes plus conséquent...). Mais je suis vraiment très contente d'avoir revu cet anime maintenant que je suis "adulte" (ou pas) parce que j'imagine qu'en 1991, j'avais alors dans les 6 ans, tout ça m'est passé bien au-dessus x)

Nadia et Jean à Paris

Ensuite, franchement vu la date de cet anime je trouve qu'il n'a pas trop vieillit! Quand on voit ce qui se faisait à cet époque, "Fushigi no Umi no Nadia" reste d'une qualité vraiment honorable! Attention, je ne dis pas qu'il a la qualité des animes de maintenant, mais il reste vraiment agréable. En même temps, c'est un anime du studio Gainax, réalisé par Hideaki Anno à qui on doit également "Neon Genesis Evangelion"! Les musiques sont également un point fort de l'anime! J'adore l'opening et là aussi je trouve que comparé aux animes de l'époque, on sent pas trop que ça fait si vieux (20 ans quoi...). Mais alors les musiques qui passent pendant les épisodes sont quasiment toutes épiques, je les ai encore en tête, chacune pour chaque moment important! Il y a aussi un épisode musical, le 34, qui avait été censuré en France et où Jean tente d'écrire une chanson à Nadia. Du coup tous les personnages chantent leur chanson. Bon, c'est pas indispensable à l'histoire, mais c'est sympa quand même 

Grandis et ses deux compère Hanson et Sanson

Et pour finir, le GROS point négatif de "Fushigi no Umi no Nadia"... LE FILM! Non mais ils ont craqué? J'ai trouvé le DVD en occasion à 3€ donc je l'ai prit. Mais quelle nullité! Déjà, les 40 premières minutes c'est un "résumé" de la série animée. Sans doute pour ceux qui ne l'auraient pas vu. Mais déjà c'est juste des images de l'anime mises les une après les autres, et ensuite ça n'a mais aucun sens! On ne comprend rien si on n'a pas vu l'anime! Et si on l'a vu, on trouve ça inutile. Donc il nous reste 40 minutes pour développer une histoire bancale, avec Nadia qui est habillée horriblement mal et un méchant pas charismatique pour un sous! Grosse déception en somme pour ce film dont on peut se passer sans aucun regret!

Marie et King
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 4 mai 2011

[Anime] Midori Days

2 commentaires

J'avais beaucoup entendu parlé de cet anime à une époque, et lors de la dernière édition du Mang'Azur de Toulon, mon chéri s'est offert l'intégral de la série en DVD. Et comme il a insisté pour que j'le regarde, je m'y suis collée! La première chose qui me vient à l'esprit quand je repense à "Midori Days", c'est que le concept est vraiment tordu! Non, vraiment... Y a quand même un gars qui a pensé à un scénario où un gamin de 17 ans aurait une fille à la place de sa main droite quoi... J'trouve ça tordu, je suis la seule? Puis j'me posais plein de questions toutes aussi tordues du genre... Est-ce que Midori va aux toilettes? Comment ça se passe quand Seiji va faire la grosse commission? Du coup, j'pense que j'suis autant voire encore plus tordue que l'auteur de ce manga! Bref, avant de continuer, petit résumé de la situation.

Seiji Sawamura est un lycéen dont la réputation n'est plus à faire. Surnommé "le chien enragé", c'est grâce à la puissance de sa "main droite du démon" qu'il est toujours ressorti victorieux des bagarres auxquelles il s'est mêlé. Et bien qu'il utilise sa force pour défendre les plus faibles, il est craint de tous et même des filles. C'est la raison pour laquelle il collectionne les échecs amoureux et il commence à désespérer. Néanmoins, une fille n'a pas peur de lui, la douce Midori qui a compris qui était le vrai Seiji. Elle l'aime en secret depuis longtemps, et l'observe de loin car elle est bien trop timide pour lui avouer ses sentiments. Mais un matin, en se réveillant, Seiji découvre que sa main droite a été remplacée par Midori. Alors qu'elle semble être heureuse d'être enfin auprès de son Seiji et de pouvoir lui avouer son amour, ce dernier devra apprendre à vivre sans ce qui faisait sa force, et s'adapter à cette nouvelle situation pour le moins étrange. 

Bon, une fois passé les à priori et les idées bizarres on peut enfin se lancer dans l'anime! Et finalement c'est plutôt sympa. J'dirais pas que c'est l'anime du siècle, ni celui qui me viendra instantanément à l'esprit quand on me demandera un conseil mais ça se laisse facilement regarder. On enchaîne les épisodes sans trop s'en rendre compte. Les situations sont drôles et bizarrement, malgré le concept un peu scabreux de "Midori Days", on ne tombe jamais dans un humour grossier ou dans un excès de fan-service (on voit quelques poitrines mais ça reste raisonnable) avec des situations vues et revues. Non! Ça reste plutôt mignon du début à la fin, et cette romance en est même touchante (sans jeux de mots douteux!). La très petite Midori est toute mignonne et pleine de vie, et son amour pour Seiji est vraiment sincère. Quant à ce dernier, disons que c'est le genre de héros que j'aime bien. Un brin rebelle mais qui cache une gentillesse énorme qu'on découvre peu à peu. Quant aux personnages secondaires, ils sont bien trouvés aussi! Mes deux favoris restent sans doute Rin, la soeur complètement déjantée de Seiji, et Shuichi, un otaku fan de figurine pas mal dans son genre non plus!

La bande de "Midori Days" au grand complet!

Techniquement, c'est joli sans être exceptionnel. L'anime peut au moins se vanter d'avoir eu droit à un ensemble soigné du début à la fin. Les musiques par contre sont toutes très bien et passent toujours au bon moment. Pareil pour les génériques que j'aime beaucoup! Et je vais dire ici quelque chose que je dis rarement mais, mon chéri m'ayant presque obligé à regarder cet anime en VF, et bien je la trouve correcte. La voix de Seiji est vraiment très bien, celle de Midori est parfois un peu énervante mais ça passe. J'aime aussi beaucoup la voix de Rin, elle me fait marrer x) Bon, je n'irais pas jusqu'à dire qu'il vaut mieux le regarder en VF qu'en VO mais honnêtement il y a eu un bon boulot de fait par les doubleurs sur "Midori Days" et je pense que si c'était le cas pour tous les animes, on aurait une autre opinion des VF aujourd'hui..

Midori et Seiji

Maintenant, je suis curieuse de lire le manga car j'ai lu quelque part que l'anime ne recouvre que les 3 premiers tomes, qu'il manque plein de personnages et aussi que certaines situations n'ont pas été développées. Affaire à suivre...

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...