dimanche 11 mars 2012

PxP - Wataru Yoshizumi

PxP
(Paru en 2007 au Japon)

Auteur : Wataru Yoshizumi
Genres : Manga, Shôjo, Romance, Japonais
Editions : Glénat 
Nombre de volumes : 1
Prix : 6,56€ sur Amazon


PxP, one-shot de Wataru Yoshizumi qu'on connait notamment pour son très célèbre Marmalade Boy, et seul manga que j'ai pris le temps de lire depuis que j'ai repris la fac. Pourquoi? Tout simplement parce que j'ai tellement de lecture en retard pour mes cours que dès que j'ai envie de me lancer dans la lecture de quelque chose d'autre, je culpabilise! Mais lire des mangas me manque, et retrouver le goût en commençant par quelque chose de court me semblait approprié. Même s'il ne porte que le titre de la première petite histoire, ce volume en renferme en réalité deux : PxP et Baby it's you, qui est beaucoup plus courte.

Dans la première histoire, PxP, on suit le quotidien peu banal de Ruri Himeno. Elle est non seulement la vice-présidente des élèves au lycée Seiô mais également le mystérieux « P », connu pour dérober des objets sans valeurs contre de l'argent. Pour cela, elle est aidée de Yûma Susa, le génie de son lycée, dont elle est follement amoureuse. Mais cet amour ne semble pas partagé.
La seconde histoire, Baby it's you, nous raconte l'histoire de Kumi. Idole de son lycée, elle est choisie par le club de théâtre de son lycée, le Comtaka, pour interpréter le premier rôle masculin de la pièce qu'ils doivent jouer. Bien que moyennement motivée, elle finit par accepter le rôle, encouragée par le professeur dont elle est secrètement amoureuse.

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce one-shot, notamment PxP que j'aurais même aimé un peu plus long. Deux ou trois tomes auraient permis de développer un peu plus l'histoire et les personnages mais avec le risque que l'histoire devienne un peu répétitive. J'ai bien aimé le personnage de Ruri qui n'a pas peur de clamer haut et fort qu'elle aime l'argent, c'est un trait de caractère assez rare dans un Shôjo, surtout quand il apparaît chez l'héroïne! Concernant Baby it's you, l'histoire est tellement courte qu'il ne s'y passe pas grand-chose et qu'on n'a pas vraiment le temps de s'attacher aux personnages. Mais quoi qu'il en soit, on reconnait bien le style de Wataru Yoshizumi qui, sans trop s’éloigner des codes du shôjo, a su se démarquer  par son trait fin et ses personnages hauts en couleur!
Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. J'adore le coût de crayon de Wataru yoshizumi =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui moi aussi! Je trouve qu'il s'est beaucoup affiné depuis "Marmalade Boy" :)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...