lundi 7 mai 2012

[Wii] The Last Story


Ça faisait longtemps que je n'avais pas eu l'occasion de vous parler d'un jeu vidéo, et d'un jeu vidéo récent qui plus est! Aujourd'hui, et après presque 28 heures de jeu, Chéri et moi avons terminé The Last Story que l'on doit au très célèbre Hironobu Sakaguchi à qui l'on doit notamment la saga des Final Fantasy! En vérité, on a beaucoup hésité avant de prendre The Last Story parce qu'on avait aussi très envie de s'offrir Pandora's Tower! Mais comme c'est le genre de jeu qui est rapidement en rupture de stock surtout en édition collector, on a simplement pris le plus "vieux" des deux en espérant avoir encore l'occasion de trouver l'autre quand on aura les moyens de se l'offrir.

Edition Collector
Le jeu, la Steel Box, l'OST et un carnet d'illustrations

La première bonne surprise, c'est que l'édition collector est vraiment belle! La Steel Box est classe, et avoir un carnet d'illustration et une OST de Nobuo Uematsu, ça ne se refuse pas! Chéri et moi sommes donc déjà bien contents d'avoir opté pour cette édition. Mais qu'en est-il du jeu?

Yurick, Lowell, Syrenne (de dos), Zael, Dagran et Mirania

Nous voilà dans la peau de Zael, un jeune garçon faisant partie d'un groupe de mercenaires composé de Dagran, Syrenne, Lowell, Mirania et Yurick. Notre petite bande prend donc le chemin de la cité de Lazulis, qui réussit à prospérer dans un monde en guerre, dans le but de trouver de nouvelles missions. Et aussi parce que Zael et Dagran caressent le rêve de devenir un jour chevaliers. Par chance, les voilà recrutés par le Comte Arganan lui-même à l'occasion du mariage de sa nièce Calista. Mais le château se fait attaquer par les Guraks...

Côté scénario, rien de bien folichon donc puisque ce RPG ne sort pas des sentiers battus depuis les débuts du genre. Cependant, le jeu met en scène des personnages auxquels on s'attache vite de par leur différents caractères, leurs histoires mais aussi à l'aide de dialogues quasi-omniprésents. En effet, que ce soit lors des combats ou pendant les trajets, vos compagnons vous parlent sans que vous n'ayez besoin de les solliciter. Ils peuvent vous donner des indications sur la marche à suivre pour continuer l'aventure, des stratégies pour éliminer les ennemis mais aussi vous en dire plus à leurs sujets voire à faire carrément de l'humour. Et cet aspect du jeu le rend vraiment addictif puisque même si on sait déjà plus ou moins à quoi s'attendre et que le jeu est quelque peu linéaire et dirigé, on a envie de suivre ce petit groupe de mercenaires jusqu'au bout.

Zael peut utiliser l'attraction de son pouvoir
pour attirer les ennemis à lui

Et pour cela, il faut aussi s'adapter au système de combat qui semble un peu limité à première vue puisqu'il suffit de s'approcher d'un ennemi pour que Zael l'attaque automatiquement. Quand aux autres membres de l'équipe, ils agissent seuls. Mais après quelques temps passé sur le jeu, on se rend vite compte que ce n'est pas si simple que ça et qu'au contraire, les combats se veulent stratégiques. Et c'est plutôt une bonne surprise! De nouvelles techniques se débloquent au fil de l'aventure, on peut demander à ses alliés d'agir selon nos besoins (mais il faut attendre le chargement d'une jauge ATB qui peut parfois être long et ralentir le rythme des combats) et se servir de leurs sorts pour disperser des halos de soins ou d'attaque. Le système de combat s'avère finalement assez ingénieux et intuitif. Oui mais, car il y a un mais, ce système a également ses inconvénients. Par exemple, le fait que Zael frappe automatiquement un ennemi duquel il est proche est parfois gênant car il est impossible de le contourner pour aller soigner un allié ou pour s'attaquer à l'ennemi qu'il faudrait. De plus un combat peut devenir vite très bordélique lorsqu'il y a trop d'ennemis, et cette impression et accentuée par les nombreuses latences du jeu qui a, il faut bien le dire, un peu de mal à tourner sur la Wii...

Zael et Calista

Il y a autre chose que la Wii a d'ailleurs du mal à gérer, c'est les graphisme! A première vue, le jeu semble très beau. D'ailleurs, le chara-design des personnages est plutôt réussi. De plus, le système est conçu de telle sorte que le skin de leur équipement change non seulement "in game" mais aussi durant les "cut scene". Ce qui peut être un avantage si l'on ne porte pas une tenue ridicule lors d'un évènement important. Cependant, dès qu'on s'approche un peu trop de l'écran, on s'aperçoit très vite que les textures sont floues et baveuses. Et après avoir testé le jeu sur ma bonne vieille télé cathodique et sur la belle télé HD des parents à Chéri, je peux vous dire que la vieille télé est bien plus adaptée! Franchement, on a bien failli y laisser nos yeux ce jour-là. Pourtant, il y a des décors assez beaux bien que malheureusement trop peu variés en raison de la petitesse du monde à découvrir qui se limite à l'île de Lazulis et quelques chapitres sur le continent Gurak. Et quand on est des habitués des RPG aux maps immenses, on se sent un peu à l'étroit et c'est bien dommage.

La cité de Lazulis

De ce fait, heureusement que les magnifiques musique de Nobuo Uematsu sont là pour nous faire voyager! Car s'il y a bien un élément vraiment parfait dans ce jeu, c'est bien l'OST qui est sublime du début à la fin, et chaque mélodie est un pur bonheur pour les oreilles et ce pendant les quelques 25 heures nécessaires pour venir à bout de The Last Story. Le jeu n'est donc pas très long, sachant qu'on a mit un peu plus de 27 heures pour le boucler, quêtes annexes comprises. Quêtes annexes qui, en l'occurrence, n'apportent pas grand-chose au jeu si ce n'est une touche humoristique de plus, sauf deux ou trois exceptions qui débloquent des chapitres supplémentaires. Pour accéder à ces quêtes, il suffit de parler aux habitants de Lazulis mais honnêtement elles ne sont pas très motivantes et on peut largement finir le jeu sans se pencher sur ces quêtes. Et une fois arrivé à la fin, un "New Game Plus" se débloque, permettant de se relancer dans l'aventure de The Last Story une nouvelle fois, en gardant les niveaux, armes, armures et objets durement acquis précédemment! Malheureusement, il ne nous permet pas de bénéficier du jeu avec les voix originales et là encore, c'est dommage...





En guise de conclusion, je dirais que malgré les points négatifs que j'ai évoqué ici, The Last Story reste un jeu auquel j'ai apprécié de jouer parce que j'ai passé un bon moment avec cette bande de joyeux lurons qui m'ont touchée mais qui m'ont aussi fait rire. Le jeu est court et dynamique, tout s'enchaîne assez vite, ce qui fait qu'on ne s'ennuie pas. Et même si pour l'instant, Chéri et moi n'avons pas l'intention de nous replonger dans ce jeu, on ne va pas bouder notre plaisir et on est plutôt satisfait de l'expérience que nous a procuré The Last Story! J'ai sans doute oublié plein de choses importantes et je n'ai pas parlé du mode multijoueurs puisqu'on ne l'as pas testé, mais j'ai tenté de vous en dire le plus possible sans toutefois gâcher le plaisir qu'on peut avoir à découvrir un jeu :)

J'essaye encore d'oublier que Chéri a tenter de battre des ennemis à l'aide d'un poireau
et d'une arbalète lanceuse de bananes et qu'il a fait porter une armure
des plus ridicules à Syrenne lors de la scène finale!

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Hum , tu m'a encore donnez envie de jouer lol (malgré le système de combat) mais j'aime bien le coté ridicule a la fin en tout petit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On s'habitue au système de combat quand même :) Il est bien pensé et dynamique!
      Pour le côté ridicule il y a aussi, parmi les quêtes annexes, celles où tu dois glisser 150 fois sur une peau de banane, te prendre 150 pancartes de magasin dans la tronche et bousculer 300 personnes dans la ville x)

      Supprimer
  2. Sympa comme thématique d'article. Nous aussi on joue à des jeux vidéos, et il doit écrire un article sur un jeux que l'on a adoré tous les 2 :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh! J'ai hâte de découvrir cette nouvelle rubrique de votre blog :) Je suis une vraie accro des jeux vidéo pour ma part, et Chéri l'est encore plus x)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...